Les échos de la Terreur : vérités d'un mensonge d'État : 1794-2001 / Jean-Clément Martin.

Author
Martin, J.-C. (Jean-Clément) [Browse]
Format
Book
Language
French
Published/​Created
Paris : Belin, [2018]
Description
315 pages ; 22 cm.

Details

Subject(s)
Series
Summary note
  • "Nous vivons une époque où les spectres de la terreur, qu'elle soit brune, rouge ou noire, ne cessent de nous submerger, de réanimer les souvenirs, de nous interroger sur le rôle de la terreur dans notre histoire. Quelle place faut-il faire aux échos de "la Terreur" de1794 pour comprendre notre temps? Les terrorismes récents, les terreurs des deux guerres mondiales et des guerres coloniales n'ont-ils pas bousculé nos sensibilités ? Jean-Clément Martin rappelle comment "la Terreur" a été inventée, en 1794, après la mort de Robespierre dans le but de le rendre responsable des violences commises et de clore la révolution populaire. Cette invention s'est imposée, pendant deux siècles, parce qu'elle satisfaisait le goût du macabre et du mélodrame, autant qu'une aspiration au sublime et à l'enthousiasme. La Terreur a fondé une nouvelle philosophie de l'Histoire, celle de Hegel, et a permis des interprétations métaphysiques ou spirituelles. Le débat sur la Terreur de la Révolution française continue, mais cette terreur n'est certainement plus notre contemporaine. Au moment où une autre ère commence, ce livre retrace deux cents ans de discussions, de représentations et de réflexions autour de cette légende politique qui a bâti notre conscience nationale."--Page 4 of cover.
  • We live in a time when the ghosts of terror, be it brown, red or black, continue to overwhelm us and revive memories. But what place should be made to echoes of the "Terror" of 1794 to understand our time? Have not the recent terrorists, the terrors of the two world wars and the colonial wars jostled our sensibilities? Jean-Clement Martin recalls how "the Terror" was invented, in 1794, after the death of Robespierre to make him responsible for the violence committed and close the popular revolution. For two centuries, this invention was imposed because it satisfied the taste of the macabre and the melodrama, as much as the aspiration to the sublime and the enthusiasm, at the same time as it founded a new philosophy of the History, that of Hegel, and allowed metaphysical or spiritual interpretations. Of course, the debate on the Terror of the Revolution continues, but this terror is certainly no longer our contemporary. This book traces two hundred years of discussions, achievements and reflections around this political legend that built our national consciousness as another era begins.
Bibliographic references
Includes bibliographical references and index.
Contents
Notre Terreur -- Le moment Thermidor -- La fabrication de l'Histoire -- L'invention d'une tradition -- Pt. 1. Thermidor, le grand dévoilement -- 1. 1794, la disqualification -- Quand la Terreur entre dans la loi -- La Terreur : à l'origine d'une histoire -- Quand le pays découvre qu'il a vécu sous "la terreur" -- La confirmation vendéenne éclatante et ambiguë -- La disqualification limitée -- Le temps suspendu -- La Terreur inoubliable -- La disqualification par les faits -- La lettre volée -- 2. L'alliance insupportable -- Quand la Terreur était exigée -- Quand la terreur est tenue à distance -- La Révolution éclatée -- Centralisation contre Terreur provinciale -- Les commissaires indécis -- Quand la machine à mythifier était en marche -- Thermidor ou le masque de la Terreur -- 3. La violence mise à nue -- Le dégel -- Le retour des fantômes -- Le jeu du mistigri -- L'embarras face aux violents -- La fin de la parenthèse -- La Terreur comme déhiscence -- Pt. 2. La terreur, catastrophe originaire -- 4. Les excès de la raison -- Quand la Terreur rencontre le roman noir et le mélodrame -- Monstres, machines et homme nouveau -- Les animaux dénaturés -- Débauchés, violeurs et impuissants -- L'insoutenable violence féminine -- Le besoin de la catharsis -- Les spectres de la Révolution -- 5. La Terreur ou la fin du sublime -- La tentation du sublime -- La Révolution désenchantée -- L'enthousiasme malgré tout -- Enthousiasme et sacrifice, politique et sacré -- Le cas Robespierre -- L'effacement du sublime -- ... et le retour de l'enthousiasme ? -- 6. La Terreur, moteur de l'histoire -- Présence du passé -- Des violences complexes mais ordinaires -- La violence, pivot de l'histoire mondiale -- Le positif de la négativité -- La Terreur et sa consécration -- Les leçons de la Terreur -- Le caillou dans la chaussure -- La machine à fantasmes -- 7. La revanche du sacré -- 1793 ou le point zéro -- "La charnière noire" -- La condamnation de Prométhée -- "Le baptême par le sang" -- La Terreur romantique -- La conciliation inattendue -- La délicate reconnaissance de l'excès -- Pour refermer ce livre -- Quand la terreur perd sa majuscule -- Le chaos du monde -- Terreur et totalitarisme -- La commémoration paradoxale -- Désaccord parfait -- Un nouveau monde ? -- L'Histoire comme ascèse.
ISBN
  • 9782410002065 ((paperback))
  • 2410002064 ((paperback))
OCLC
1052113489
RCP
C - S