Princeton University Library Catalog

Les Français au concile de Constance (1414-1418) : entre résolution du schisme et construction d'une identité nationale / Sophie Vallery-Radot.

Author:
Vallery-Radot, Sophie [Browse]
Format:
Book
Language:
French
Published/​Created:
  • Turnhout, Belgium : Brepols, [2016]
  • copyright 2016
Description:
629 pages : illustrations, maps, charts ; 24 cm.
Series:
  • Collection Ecclesia militans ; 5. [More in this series]
  • Ecclesia militans, histoire des hommes et des institutions de l'Église au Moyen Âge ; 5
Notes:
  • Errata booklet (replacing pages 603-613) inserted.
  • Is actually the first volume ("Texte") of 2; the second ("Notices biographiques") is only available online.
Bibliographic references:
Includes bibliographical references (pages 557-598) and index.
Contents:
  • Historiographie du concept de nation -- Définition de la "nation France" au début du XVe siècle -- Historiographie sur le concile -- Elaboration de la liste des Français au concile et prosopographie -- Présentation des sources -- Pt. 1. Au début du concile : l'ébauche de construction d'une identité nationale -- La nation française au concile de Constance -- La formation de la nation française -- L'arrivée des Français au concile -- Une arrivée tardive et échelonnée -- Les raisons du retard des Français -- La lente organisation du départ -- Les autres retards -- Les listes ou procès verbaux désignant les participants -- Les héritages conciliaires et universitaires -- La lente mise en place des nations conciliaires -- La nouveauté du vote per nationes -- Le modèle universitaire et ses limites -- L'héritage universitaire -- La nouvelle acception de la nation conciliaire -- La participation â de fréquentes assemblées du clergé -- Qui sont les membres de la nation française ? -- Diversité géographique et éléments d'unité -- L'origine géographique des Français -- Quelle frontière géographique pour la nation française ? -- Géographie et identité de la nation française -- Une nation moins composite que les autres -- Une nation de gens de savoir -- La grande diversité des "ordres et degrés" -- Les réseaux au début de 1415 -- Les réseaux curiaux, familiaux et religieux -- Les membres de la curie pontificale -- Les liens familiaux et les relations d'amitié -- Les moines et les religieux -- Les réseaux universitaires -- Les délégués des universités et les anciens étudiants -- La représentation des nations universitaires au concile : exemple de la faculté des arts de l'Université de Paris -- Les réseaux politiques -- Le réseau armagnac -- Les ambassades du roi de France et des princes ralliés au gouvernement -- Un vaste réseau armagnac à Constance ? -- La pression royale sur l'Université de Paris -- Les résistances et les limites du contrôle royal -- Un contrôle limité des universitaires parisiens -- Les élections dans les chapitres, abbayes et couvents -- L'ambassade bourguignonne -- Le concile : un enjeu capital pour Jean sans Peur -- Composition de l'ambassade bourguignonne -- Sigismond et les réseaux français -- Sigismond choisi comme arbitre -- L'adhésion de Jean Mauroux au parti impérial -- La première prise de parole des universitaires français -- Les premières revendications nationales françaises au concile (novembre 1414 à fin mars 1415) -- Un contexte politique et religieux favorable à l'unité des Français -- La division des Français et la prise en main du concile par Sigismond -- Des tensions apaisées entre Charles VI et Jean sans Peur -- Les intérêts du duc de Bourgogne -- Les intérêts du roi de France -- L'arrivée de l'ambassade du roi de France et ses prétentions "nationalistes" -- L'affirmation de la dignité du royaume de France -- La pompe et le faste de l'ambassade du roi de France -- L'apologie du "rex christianissimus" et de sa lignée -- Une prise de position très indépendante de celle du roi des Romains -- Un programme diversement partagé par le reste de la nation française
  • Des divergences de fond entre l'ambassade du roi et les délégués de l'Université -- Des motifs de rapprochement entre l'ambassade du roi et les cardinaux français -- Le premier combat de la "nation France" au concile -- La lutte des partis et le refus de sujétion de la nation française -- Le refus de l'ingérence du roi des Romains dans la nation française -- La tentative de récupération politique de l'ambassade royale -- Pt. 2. La nation française dans la tourmente (21 mars 1415 - 27 janvier 1417) -- La nation française désunie -- La nation française victime de la fuite du pape -- La nation française désunie et affaiblie -- L'audace récompensée des universitaires parisiens -- Les perdants du fait de la fuite du pape -- Les ambassadeurs du roi de France -- La difficile position des cardinaux au concile -- Les tergiversations du duc de Bourgogne -- L'affirmation de la prédominance de Sigismond au concile -- Le stratagème de Jean XXIII -- La dénonciation de l'humiliation de la "nation France" -- Une proposition d'alliance -- C- La réaction du gouvernement du royaume de France -- La susceptibilité du dauphin et du gouvernement royal -- La volonté de transférer le concile en France -- L'apparent délitement de la nation française -- Les divisions de la nation -- Les factions rivales dans la "maudite guerre" -- Des intervenants directs peu nombreux et triés sur le volet -- Les membres de la nation française pris à parti dans l'affaire Jean Petit -- Une opposition de plus en plus exacerbée entre les membres de la nation française -- L'impossible accord à propos de la suppression des annates -- La nation conciliaire française déconstruite de l'extérieur et de l'intérieur -- L'affaire Jean Petit pilotée de Bourgogne et de France -- Le suivi minutieux de Jean sans Peur -- La politique chaotique du gouvernement armagnac -- Les aléas de la politique royale -- Les exactions du gouvernement armagnac dans le royaume de France -- La recherche de soutiens -- Les soutiens apportés aux Armagnacs -- Les succès bourguignons dans leurs conquêtes d'alliés -- Des références persistantes à des valeurs communes -- La fidélité à la couronne -- La référence au roi de France dans l'affaire des annates -- La fidélité au roi durant l'affaire Jean Petit -- Les Armagnacs : d'humbles exécutants de la politique royale ? -- Les Bourguignons et le roi de France : l'affirmation d'une fidélité sans faille -- Les accusations mutuelles d'infidélité au roi de France -- La fidélité â la foi et l'intégrité des chefs de partis -- La défense de la foi au coeur de l'argumentation de Jean Gerson -- La défense bourguignonne -- Une histoire commune -- Sigismond, à l'origine du réveil du sentiment national français -- La réprobation de la mainmise de Sigismond sur le concile (21 mars - 18 juillet 1415) -- La remise en question de l'organisation du concile -- La commission générale des nations : une institution au service de Sigismond -- Un manque d'information et de concertation -- Des abus de pouvoir dénoncés -- La contestation du mode de scrutin au concile -- Le mode d'élection au conclave -- L'éveil de la suspicion des Français à l'égard du patriarche d'Antioche
  • Le blâme de l'omniprésence de Jean Mauroux -- Des abus de pouvoir : l'usage du sceau -- La lutte pour le respect de l'autonomie de la nation française -- La lutte contre le monopole de Jean Mauroux à la présidence de la nation française -- La diversification de la direction de la nation -- Le revirement de Sigismond, cause d'une poussée du nationalisme français (juillet 1415-janvier 1417) -- La nouvelle politique de Sigismond -- L'exaspération de Sigismond contre la France -- L'attitude exemplaire des Anglais -- La normalisation des relations entre Jean sans Peur et Sigismond -- Le sentiment de déloyauté éprouvé par les Français -- Les efforts faits par les Français du royaume pour se concilier Sigismond -- Un accueil des plus chaleureux -- Des humiliations subies en silence -- Une duperie ancienne et calculée -- Des démarches rapides de Sigismond sur le trajet Constance-Perpignan -- Des démarches nombreuses sin- le trajet du retour -- L'impact de ce revirement à Constance -- Le concile : un champ de bataille franco-anglais -- La dénonciation de l'existence d'une nation conciliaire anglaise -- La nouvelle mission politique du cardinal de Cambrai à Constance -- Pierre d'Ailly, nouvel ambassadeur de Charles VI -- La mise en garde contre les abus du conciliarisme -- Un avertissement, prétexte à la dénonciation de l'existence de la nation anglaise au concile -- La géographie mise au service de la cause de la nation française -- L'utilisation de la bulle Vas electionis de Benoît XII à des fins politiques -- Le soutien de Jean de Campagne à cette thèse -- Le positionnement du collège des cardinaux et des ambassadeurs de Charles VI -- La position prudente du collège cardinalice -- La fougueuse protestation des ambassadeurs du roi de France -- L'initiative française : un échec relatif -- Des pressions politiques puissantes -- L'opposition de l'électeur palatin à l'intervention de Pierre d'Ailly -- La montée des tensions et la prise d'armes des Anglais au concile -- L'intervention des Aragonais : un soutien inespéré pour Pierre d'Ailly -- Une réaction prompte et efficace des Anglais -- Le refus du jusqu'au-boutisme par la nation française -- L'amour excessif du cardinal de Cambrai pour le royaume de France ? -- Les obstacles â l'application des propositions de Pierre d'Ailly -- La victoire des modérés de la nation française -- Le sentiment national au coeur des préoccupations de certains Français -- L'unité autour du roi -- Un proto-nationalisme intensifié par la guerre -- Pt. 3. Le sursaut national des Français dans un climat de crise (de janvier 1417 à la fin du concile) -- La nation française en danger -- La mise en place d'une coalition anti-française au concile -- Le rapprochement de Sigismond et de Jean sans Peur -- L'alliance entre Sigismond et Henri V -- La lutte des Anglais contre les prétentions françaises -- Le mauvais usage fait par les Français du Vas electionis -- Une comparaison de la géographie des royaumes de France et d'Angleterre -- La géographie politique -- La géographie ecclésiastique -- La géographie linguistique -- Le rappel de l'ancienneté et de la dignité du royaume d'Angleterre
  • Les agressions ininterrompues de Sigismond à l'encontre des Français -- Une attitude anti française du roi des Romains -- La nation française déstabilisée -- La reprise en main de la nation française -- Le renforcement de l'autonomie de la nation française -- Le rapprochement des nations française, italienne et espagnole -- La maîtrise de la direction de la nation française et son renforcement -- La présidence de la nation française sous le contrôle armagnac -- Le renforcement du collège cardinalice et de l'ambassade du roi de France -- Pierre d'Ailly : de l'exaltation de la France â sa personnification -- L'exaltation de la France et l'affirmation de son identité culturelle -- L'honneur de la France -- La lutte contre les dissidents de la nation française -- La menace bourguignonne -- Le cas des Français d'Empire -- Les moyens pris contre la trahison et les exactions du patriarche d'Antioche -- L'expulsion de Jean Mauroux de la nation française -- La destitution de Jean Mauroux de son poste de vice-camérier -- Le bref retour de la prédominance française dans le concert des nations -- Le conflit sur l'organisation du conclave -- Le conflit sur l'ordre des affaires à traiter -- Les dérives du proto-nationalisme armagnac et l'échec relatif des "Gallicans" au concile -- Les Armagnacs et l'affirmation d'un gallicanisme radical -- Un scepticisme affiché du gouvernement français quant à la validité de l'élection du pape -- L'affirmation des libertés de l'Église gallicane en novembre 1417 -- La désobéissance des universitaires parisiens aux injonctions royales -- La nation française au concile, victime des aléas et des troubles politiques du royaume de France -- Le discrédit des Armagnacs au concile -- L'inapplicable restauration des libertés de l'Église gallicane -- La signature du concordat par la nation française -- Le maintien d'un élan national -- Des manifestations du sentiment national français qui perdurent cependant jusqu'à la fin du concile -- Défense des intérêts nationaux après Constance et faiblesse armagnaque.
Subject(s):
ISBN:
9782503564647 (pbk.) :
OCLC:
957038869
RCP:
N - S