Princeton University Library Catalog

Les grands discours parlementaires : de Mirabeau à nos jours / réunis par Jean Garrigues.

Format:
Book
Language:
French
Published/​Created:
  • Malakoff : Armand Colin, [2017]
  • copyright 2017
Description:
384 pages ; 24 cm
Bibliographic references:
Includes bibliographical references (pages 369-375).
Contents:
  • Pt. 1. La révolution française 1789-1799 -- Naissance de l'éloquence parlementaire -- "Représentants du peuple français" -- "Nous devons placer une déclaration des droits des hommes à la tête de notre constitution" -- Séance de l'Assemblée nationale constituante du 1er août 1789 -- "Cette égalité de droits qui doit exister entre tous les hommes" Armand, duc d'Aiguillon -- "Le chef de la nation, ne peut être qu'un avec elle" -- "Les juifs sont membres de cette fraternité universelle" -- "L'intérêt commun est que la Révolution s'arrête" -- "Il n'est pas vrai qu'il faille être riche pour tenir à sa patrie" Maximilien de Robespierre -- "L'instruction nationale, un devoir de justice" -- Séance de l'Assemblée législative du 21 avril 1792 -- "La patrie est en danger" -- Séance de l'Assemblée législative du 3 juillet 1792 -- "De l'audace, encore de l'audace" -- Séance de l'Assemblée législative du 2 septembre 1792 -- "Nous jugeons les rois à la face de l'univers" -- "Après le pain, l'éducation est le premier besoin du peuple" -- Séance de la Convention du 13 aout 1793 -- "La fondation de la République" n'est point un jeu d'enfant -- "Créez une seconde fois un nouveau monde" -- Séance de la Convention du 4 février 1794 -- "Ce qui constitue une République, c'est la destruction totale de ce qui lui est opposé" -- "L'idée de l'Être suprême est un, rappel continuel à la justice" -- "Le langage d'une grande nation" -- "Que peut-on objecter à celui qui veut dire la vérité, et qui consent à mourir pour elle ?" -- "L'égalité absolue est une chimère" -- Pt. 2. Le premier XIXe siècle 1800-1870 -- Quatre saisons de l'éloquente -- "Qu'on ne rende pas notre institution une chimère et la risée de l'Europe!" -- "Il est moins difficile de former une république sans anarchie qu'une monarchie sans despotisme" -- "Le voeu des peuples pour la paix" -- "Il faut des fers, des bourreaux, des supplices..." -- "Tolérer le divorce, c'est légaliser l'adultère" -- "Rendre la Chambre plus nombreuse et plus forte, c'est faire un pas vers l'anarchie" -- Séance de la Chambre des Députés du 12 février 1816 -- "Le plus urgent besoin... c'est d'apprendre aux citoyens ce à quoi ils ont le devoir de résister" -- "La réconciliation complète des Français s'achèvera sous la tente" -- "Qu'allaient demander les émigrés aux étrangers?... la guerre. La guerre, à la suite des envahisseurs de la France!" -- "L'esprit d'insurrection est un esprit radicalement contraire à la liberté" -- "Ne craignons pas de rendre trop puissant ce que l'on appelle l'élément démocratique" -- "Je crois que nous nous endormons sur un volcan" -- "Que l'on constitue à l'instant un gouvernement provisoire" -- "Ou la propriété emportera la République, ou la République emportera la propriété" -- "Cette loi fait gouverner féodalement trois millions d'exclus par six millions de privilégiés" -- "Faire reposer la destinée d'un peuple sur la tête d'un homme, c'est le plus grand de tous les crimes" -- "Nous sommes une espèce de conseil général" -- "Le nécessaire en fait de liberté" -- "Nous ne vous demandons pas un coup d'État contre la liberté" -- "Vous n'êtes qu'un pont entre la république de 1848 et la république à venir"
  • "Je regarde cette guerre comme souverainement imprudente" -- Pt. 3. La Troisième République 1870-1940 -- L'âge d'or de la délibération -- "L'Alsace et la Lorraine veulent rester France" -- "La République sera conservatrice, ou elle ne sera pas" -- "Nous sommes en République" -- "Le cléricalisme? voilà l'ennemi!" -- "Une France grande en toutes choses" -- "Une politique absurde, une politique coupable, une politique folle" -- "Nous tenons fortement à l'école laïque" -- "La Révolution est un bloc dont on ne peut rien distraire" -- "Panama, c'est l'opprobre de la vénalité" -- "Comme la nuée porte l'orage" -- "Vous êtes en train de livrer la République aux généraux!" Jean Jaurès répond à Albert de Mun -- "Une loi de bon sens et d'équité" -- "Je suis le modeste ouvrier des cathédrales" -- "Les travailleurs eux aussi réclament la liberté" -- "Parmi ces têtes qui tombent, il y aura des têtes d'innocents" -- "Il y a contre nous un perpétuel appel à l'assassinat!" -- "Rien ne brisera, devant, l'ennemi, l'union sacrée" -- "Je fais la guerre" -- "La paix du droit va commencer son cours" -- "La Rhénanie est organisation, la France est apostolat" -- "Prendre la guerre au collet" -- "Les prolétaires ne veulent pas la guerre" -- "Les hommes publics sont désarmés devant le mensonge" -- "Les illusions trompeuses" -- "Formez au plus vite la grande coalition de la paix" -- "Il faut que la réforme de la France soit un de nos buts de guerre" -- Pt. 4. La Quatrième République 1946-1958 -- Une parenthèse nécessaire -- "Levez le voile!" -- "Je veux que la France vive!" -- "À chacun son Europe!" -- "Gouverner, c'est choisir" -- "Une étape a été franchie" -- "La France sans l'Algérie, ce ne serait plus la France" -- "Je vous dis que la France est un arbre vivant" -- "La France se trouve menacée de dislocation" -- "Ses compagnons se nomment le coup de force et la sédition" -- Pt. 5. La Cinquième République -- "La présence du général de Gaulle est la première de nos nécessités nationales" -- "Une politique de trahison" -- "Cette Assemblée n'est pas assez dégénérée pour renier la République" -- "Un régime d'autorité et d'irresponsabilité" -- "L'avenir n'est pas à vous. L'avenir n'est pas aux fantômes" -- "Nous tentons la culture pour chacun" -- "La jeunesse d'un temps nouveau" -- "Une nouvelle société, fondée sur la générosité et la liberté" -- "Aucune femme ne recourt de gaîté de coeur à l'avortement" -- "J'ai l'honneur de demander l'abolition de la peine de mort" -- "Un péril mortel pour la liberté des familles" -- "Je rêve d'un pays où l'on se parle à nouveau" -- "Oui, nous voulons l'Europe, mais debout" -- "Je vous parle d'abord comme femme" -- "La lutte contre le terrorisme est un impératif commun aux démocraties" -- "L'acte que nous allons accomplir est beau comme une rose" -- "Le peuple Français, une fois encore, a été à la hauteur de son histoire".
Subject(s):
ISBN:
9782200288488 (pbk.) :
OCLC:
1005866400
Compiler:
RCP:
N - O