Princeton University Library Catalog

Mémoire et politique : les représentations du passé soviétique en Russie / Elena Morenkova Perrier.

Author:
Morenkova Perrier, Elena [Browse]
Format:
Book
Language:
French
Published/​Created:
  • Paris : Édition Panthéon-Assas, [2017]
  • copyright 2017
Description:
693 pages : illustrations, charts ; 24 cm
Series:
Notes:
  • Revision of the author's thesis (doctoral)--Université Paris II Panthéon Assas, 2014.
  • "Premier prix scientifique de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) au titre des thèses soutenues en 2014-2015, prix de thèse de l'université Paris II Panthéon Assas."
Bibliographic references:
Includes bibliographical references (pages 607-632) and index.
Contents:
  • Introduction -- L'héritage du passé -- La dépendance au sentier dans les pays postcommunistes -- La reproduction de l'homo sovieticus dans la Russie postcommuniste -- La question mémorielle -- La notion de mémoire collective -- Les cadres sociaux de la mémoire -- Le rôle de la mémoire collective -- La distinction entre mémoire et histoire -- La mémoire du passé soviétique -- L'évolution des représentations du passé -- La spécificité de la mémoire du passé soviétique -- Les outils d'analyse -- L'étude du débat public -- L'étude des politiques mémorielles -- L'étude des représentations collectives du passé : l'attention portée à la "génération poutinienne" -- Pt. 1. Le débat sur le passé dans l'espace public -- 1. L'ébranlement du mythe soviétique -- Section I. Des vecteurs diversifiés -- La littérature contre les représentations officielles -- La seconde déstalinisation de l'URSS et la formation du clivage -- L'imposition de "l'égo-histoire" -- L'irruption des représentations dissidentes dans la presse -- La formation du clivage sur le passé -- Deux approches différentes des taches blanches -- De la critique du stalinisme à la répudiation du socialisme -- La formation du clivage sur le capitalisme et le marché -- Combler les taches blanches ensemble : les lettres de lecteurs -- Les trajectoires personnelles des Soviétiques : un autre regard sur l'histoire -- La complexité des questions sur le passé -- Le débat sur la déstalinisation -- Les réflexions sur les voies de développement de la Russie -- La rupture symbolique avec le passé dans le cinéma -- Repentir à l'écran -- Rompre avec le passé en dénonçant le présent -- La dégradation du socialisme développé mise en exergue -- L'Occident présenté comme un idéal à atteindre -- La nécessité de retrouver la Russie prérévolutionnaire -- La déconstruction de la mythologie soviétique à la télévision -- La libéralisation de l'audiovisuel -- "600 secondes" : critique subversive du système soviétique -- Les reportages chocs -- Le mythe de l'État providence soviétique brisé -- La déconstruction des représentations soviétiques -- Section II. Le débat des historiens -- Les représentations historiques comme champ de bataille idéologique -- Le clivage entre historiens "démocrates" et "conservateurs" -- Le cadre institutionnel du contrôle idéologique de l'histoire -- Le mouvement de "dissidence en histoire" -- Le rôle des amateurs dans les recherches historiques -- L'érosion de l'historiographie officielle -- La valorisation des alternatives au communisme -- La lutte idéologique des historiens contre le régime soviétique -- Les réévaluations de la Grande Guerre patriotique -- Section III. La réaction identitaire -- La redécouverte du passé tsariste par les historiens -- La récupération des symboles positifs dans le cinéma -- L'escapisme et la nostalgie dans la littérature et la culture populaire -- "La Russie éternelle" : nouveau symbole de puissance dans la littérature -- La nostalgie soviétique mise au service de l'industrie du spectacle -- Le chaos sémantique des années 1990 -- "Les vieilles chansons sur le plus important" : un grand succès commercial de la nostalgie soviétique --
  • 2. La reformulation du débat -- Section I. La riposte patriotique des historiens -- Les représentations patriotiques : une nouvelle tendance dans l'historiographie -- "L'antirévisionnisme" des années 2000: réaction au révisionnisme apparu pendant la perestroïka -- Le cadre institutionnel du mouvement "antirévisionniste" -- Les structures et les cadres anciens -- Les nouvelles structures -- Le poids du mouvement "antirévisionniste" -- L'antirévisiohnisrne : le renouveau du conservatisme en histoire -- Les a?ls au positivisme et à la professionnalisation de l'histoire -- La vision patriotique de l'histoire et la responsabilité sociale des historiens -- La guerre des mémoires nationales : les représentations historiques comme instrument de défense des intérêts nationaux -- L'émergence des histoires nationales après la chute du bloc soviétique -- L'antifascisme ranimé -- Les réévaluations de la Grande Guerre patriotique au coeur des représentations patriotiques -- Réhabiliter "la Grande Guerre calomniée" -- La réhabilitation du dogme soviétique présentée comme une réévaluation critique de l'histoire -- Le soutien aux idées patriotiques au niveau local -- La Victoire comme arme de réhabilitation de Staline -- La théorie de l'absence d'alternatives : l'inversion de la démarche des "historiens démocrates" -- La réinsertion de Staline dans l'espace commémoratif : l'image du "père de la Grande Victoire" -- Section II. Des représentations contrastées dans les médias -- La persistance du clivage "libéral/conservateur" dans la presse -- Les évolutions de la presse écrite dans la Russie post-soviétique -- La presse libérale reste critique vis-à-vis de l'URSS -- La presse nationaliste marginalisée se réfugie sur Internet -- Les représentations divergentes du passé -- Les "épaisses ténèbres" de l'époque soviétique -- L'expérimentation soviétique -- Le "cannibale Staline" -- La société et l'économie malades -- La monopolisation du patriotisme par la presse nationaliste -- La "Grande URSS que nous avons perdue" -- La rhétorique anticapitaliste et antilibérale -- Les recherches de la "troisième voie" russe : le socialisme orthodoxe -- La problématisation du passé soviétique à la télévision -- Les personnages emblématiques -- Nicolaï Svanidze : porte-parole de la société civile libérale -- Sergei Kourginyan : homme fort du patriotisme soviétique -- La reconstruction de la lutte des représentations -- Les interprétations divergentes du socialisme soviétique -- L'URSS : un État totalitaire ou un État "normal" ? -- Le soviétisme gagnant ? -- Section III. Le tournant patriotique dans la culture -- La littérature patriotique des années 2000 -- La restauration symbolique de la grande puissance dans les romans fantastiques -- L'utopie patriotique : un nouveau genre littéraire -- Le Rebut : la nostalgie de l'Empire dans la littérature -- Restaurer la grande puissance : une explication fantastique de l'ascension de Poutine -- La staliniane -- Un projet littéraire controversé -- Les traits caractéristiques de la staliniane : purifier l'image du "grand guide" des "calomnies" -- La réhabilitation de Staline sous couvert d'une "analyse objective"
  • Réévaluation "à partir de zéro" de l'ensemble de l'histoire -- Staline comme symbole de la puissance de l'État russe -- L'époque stalinienne : un sommet de justice sociale -- Ranimer la fierté nationale par le cinéma patriotique -- La mission civique du cinéma -- La nécessité de revenir aux traditions du cinéma soviétique -- Le cinéma national comme arme spirituelle de l'État -- La mythologisation du passé -- Le renforcement de la collaboration entre l'État et le monde cinématographique -- La Grande Guerre patriotique au coeur du cinéma patriotique -- Section IV. Les nouveaux lieux du débat -- Les représentations du passé dans les nouveaux médias : questions théoriques et méthodologiques -- Le bouleversement du rapport à la mémoire et à l'histoire -- Le triple changement de la mémoire et de l'histoire à l'ère numérique -- Étudier les représentations à l'ère numérique : défis épistémologiques et méthodologiques -- La spécificité de l'Internet russe et les défis méthodologiques -- Le rôle d'Internet dans la vie politique russe -- La construction du corpus -- La persistance de l'ancien clivage -- Commémoration et nostalgie en ligne -- Nostalgie et "pseudonostalgie" de l'URSS en ligne : s'identifier à un passé glorieux ou partager les souvenirs d'enfance -- L'identification à un passé glorieux abstrait -- Les encyclopédies populaires de l'enfance soviétique -- Commémoration en ligne : faire perdurer la mémoire familiale -- Préserver la mémoire familiale de Grande Guerre patriotique -- La mise en ligne des témoignages oraux et des objets de l'époque -- Histoires alternatives et contestation patriotique en ligne -- Le réseau des "patriotes soviétiques" -- Les groupes anticommunistes : faire perdurer la mémoire des répressions -- Le discours type révélateur du clivage -- Pt. 2. Les politiques mémorielles -- 1. Les usages politiques du passé -- Section I. De la rupture incomplète à la réconciliation forcée -- L'instrumentalisation de la rupture avec le passé -- La politique mémorielle transitoire -- La "purification" des lieux publics et la législation "de réhabilitation" -- Les remaniements du calendrier commémoratif -- Le difficile choix des symboles nationaux -- L'importance stratégique des archives -- La Commission Volkogonov -- Les documents secrets comme moyen de réinvestir la scène internationale -- Des luttes pour le passé à la réconciliation autour du dénominateur commun -- Les luttes mémorielles, partie intégrante des luttes politiques -- Les références au passé comme moyen de justifier les politiques -- L'anticommunisme comme ressource politique -- Les messages annuels au Parlement -- Le Président contre le Parlement -- Les références au passé lors du conflit d'octobre 1993 -- Les luttes pour incarner le courant patriotique -- Les traumatismes du passé soviétique comme instrument de campagne (1996) -- Les luttes préélectorales sur le terrain du passé -- La diabolisation des communistes pendant la campagne -- Les compromis au nom de la réconciliation -- La décommunisation de la Russie : une logique inachevée -- L'impossible "Nuremberg russe" -- Le mémorandum de réconciliation : le moyen de tourner la page --
  • La recherche d'une identité nationale -- La Commission de l'idée nationale -- La Journée d'accord et de réconciliation nationale -- La Grande Guerre patriotique comme thème fédérateur -- Un repère identitaire inébranlable -- La revalorisation progressive de la Victoire -- Un événement historique consensuel -- Section II. La reconstruction de l'identité nationale sur des bases "patriotiques" -- Le passé soviétique comme ressource identitaire -- Le passé épuré, nouvelle base du projet national -- La réconciliation avec le passé -- Une "attitude responsable à l'égard de l'histoire" -- "L'amnésie sélective" -- L'escamotage des répressions -- L'hypermnésie de la Grande Guerre patriotique -- La réhabilitation de Staline -- Les réévaluations de la perestroïka et des réformes libérales -- La législation mémorielle : construire et protéger les représentations positives -- La reprise des conflits mémoriels dans les années 2000 -- Le discours parlementaire -- Le discours de l'Exécutif -- La fixation des vérités historiques par le droit -- Les "plans quinquennaux" idéologiques -- La protection juridique des représentations du passé -- Les impasses des représentations officielles -- L'incohérence du discours -- L'incohérence des politiques -- La commission de lutte contre les falsifications historiques -- La commission de "déstalinisation" -- 2. Les représentations du passé dans le système scolaire et les manuels scolaires -- Section I. Désidéologisation ou chaos idéologique 9 -- La difficile recréation de l'histoire nationale -- Démonopolisation de la production des "vérités historiques" -- La décomposition du système soviétique d'éducation -- La dérégulation de l'enseignement et les mutations de l'école face au marché -- L'échec de l'État pour maîtriser la diversité -- La fin de l'uniformité des manuels scolaires -- L'histoire scolaire comme espace d'expérimentation -- Les ONG : nouvel acteur dans l'enseignement de l'histoire -- Les réactions sociales -- Les contestations de l'opinion publique -- Les tentatives de censure au niveau local -- Les interprétations du passé dans les premiers manuels postsoviétiques -- L'identité postcommuniste : renouer avec la Russie prérévolutionnaire -- La nouvelle approche de l'enseignement de l'histoire -- L'illégitimité historique de la Révolution d'Octobre -- Totalitarisme versus Grande Guerre patriotique -- La conception totalitaire -- Un système politique monstrueux basé sur les répressions de masse -- "L'économie de Goulag" -- La société totalitaire atomisée -- La Grande Guerre patriotique populaire : une image glorieuse protégée -- Section II. La reprise en main du système scolaire -- Le retour de l'État dans l'enseignement de l'histoire -- Le rejet du "néolibéralisme dans les écoles" -- L'inscription de la question des manuels scolaires dans l'agenda gouvernemental -- Le débat sur la mission des manuels -- Un discours ambigu qui se veut conciliateur -- Les manuels en quête d'une nouvelle grille d'interprétation -- La forme : l'adoucissement des pages sombres -- L'atténuation de la violence et de la conflictualité -- La comparaison croisée
  • Le fond : les efforts pour construire un tableau "équilibré" -- Les tentatives de contrebalancer l'image négative du système soviétique -- La revalorisation du rôle de l'État dans la Grande Guerre patriotique -- Le manuel Filippov-Danilov : une démarche poussée à l'extrême -- La conception modernisatrice et le statocentrisme -- La centralisation et la terreur : des instruments de gestion efficace -- L'absence d'alternatives au modèle stalinien -- Le passé glorieux -- Pt. 3. Les représentations collectives du passé -- 1. Le poids des représentations du passé -- Section I. Les images du passé -- Des représentations contradictoires -- Le deuil interrompu du stalinisme et ses conséquences -- L'hypermnésie et les contradictions -- La mémoire de la Grande Guerre patriotique -- La nostalgie de l'époque soviétique -- Le traumatisme de la perestroïka : le moteur de la nostalgie -- Le mythe de l'âge d'or brejnévien -- Section II. L'homo sovieticus ou l'homme russe ? -- Les représentations socio-économiques -- La notion de "Sobornost' à la base des attitudes collectivistes -- L'attrait des paysans pour un État paternaliste -- "L'État providence total" soviétique -- La reproduction du modèle dans les années 2000 -- La persistance de la demande d'État paternaliste -- Le contrat social vertical, gage de la stabilité du régime -- Les représentations politiques -- La continuité du pouvoir personnifié et de l'image du "bon tsar" -- La conception religieuse du pouvoir -- Le "bricolage identitaire" de la perestroika -- Le pouvoir personnifié et non responsable dans la Russie actuelle -- Les attitudes autoritaires -- Les images de la démocratie -- Une perception particulière -- L'influence du communautarisme -- La gestion personnelle du pays -- La vision de la place de la Russie dans le monde -- Le messianisme et les aspirations impériales -- Le rétablissement de la puissance perdue -- 2. Les représentations du passé non vécu -- Section I. Étudier la "génération poutinienne" : problématique et méthodologie -- La génération poutinienne : un objet particulier -- Un objet peu étudié -- Le portrait social -- La conscience historique -- Étudier la jeunesse : problématique et méthodologie -- La problématique -- Comment étudier la jeunesse ? -- La stratégie du terrain et le corpus -- Les difficultés d'échantillonnage et d'accès au terrain -- Construction du questionnaire -- Section II. Les représentations du passé des lycéens russes -- Des représentations polarisées et contradictoires -- La confusion des représentations -- Les sources d'information et le territoire : deux variables discriminantes -- Les évaluations polarisées -- L'effacement de la mémoire des victimes -- Les images de la vie quotidienne soviétique -- Les mot-stimuli : dessiner le portrait de l'époque -- La comparaison des politiques publiques et de la vie quotidienne -- La reproduction du modèle de l'homo sovieticus ? -- Les trois incarnations de l'État -- Les voies de développement de la Russie -- La voie démocratique ou la voie autoritaire ? -- La voie occidentale ou "notre propre voie" ? --
  • Le besoin d'une clarification sémantique et d'une analyse qualitative.
Subject(s):
ISBN:
9791090429895 (pbk.) :
OCLC:
995269860
RCP:
N - S