Les Essouma et les Eotilé du pays Assôkô (XVII-XVIIIe siècles) : histoire et civilisation / Adjé Séverin Angoua.

Author
Angoua, Adjé Séverin [Browse]
Format
Book
Language
French
Published/​Created
  • Paris : Les Indes savantes, [2022]
  • ©2022
Description
492 pages : illustrations (chiefly color), maps (chiefly color) ; 24 cm

Details

Subject(s)
Biographical/​Historical note
Pr Guy Saupin Adjé Séverin ANGOUA est enseignant-chercheur au département d'histoire de l'université Félix Houphouët-Boigny de CocodyAbidjan et membre associé au Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique l'université de Nantes. Il est auteur de plusieurs articles sur la question de l'esclavage, l'étude des faits de civilisations des peuples de Côte d'Ivoire, des relations entre l'Europe et l'Afrique du XVe siècle au XXIe siècle et de l'environnement. Il a soutenu sa thèse de doctorat à l'université de Nantes, sous la direction du Pr Guy Saupin. Cet ouvrage est une version revue pour l'édition de sa thèse.
Summary note
""Un pays, celui d'Assôkô, dans le sud-est de l'actuelle Côte d'Ivoire ; deux peuples - les Éotilé et les Essouma - partageant beaucoup de traits socioculturels, mais organisés en deux communautés politiques distinctes. Une plongée globale dans leur histoire commune au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles. Voilà le défi relevé avec brio par le jeune universitaire ivoirien, Adjé Séverin Angoua, de l'Université Félix Houphouët-Boigny, à partir de son doctorat d'université. [...] Le pays d'Assôkô présente un paysage marqué par l'omniprésence de l'eau. Derrière un étroit cordon littoral la séparant de l'océan se déploie un grand espace lagunaire parsemé d'îles, servant d'intermédiaire entre la mer et la terre ferme du continent. Il demeure toutefois isolé, à la différence de l'immense réseau de la baie du Bénin. Les Éotilé, les plus anciennement implantés, sont les maîtres des lagunes. Les Essouma, récemment arrivés, ont été installés par leur soin sur le cordon littoral. L'étude est divisée en trois grandes parties, selon une progression éclairante menant de l'analyse des grands fondements socioculturels modelant la valorisation de l'espace occupé et structurant la distribution des rôles dans une économie d'échanges jusqu'à la caractérisation des institutions formelles et informelles du politique rendant possibles la vie communautaire de chaque entité, sa cohabitation et les relations avec les peuples voisins [...]"."--Page 4 of cover.
Notes
  • Originally presented as the author's thesis (doctoral)--Université de Nantes, 2014.
  • Includes glossary.
Bibliographic references
Includes bibliographical references (pages 433-475) and index.
Contents
Introduction générale -- Intérêt, justification et chronologie -- La prise du fétiche, un moyen du scellement de la parole donnée chez les peuples du pays Assôkô -- La remise d'un présent à un haut dignitaire, une marque de considération et d'honneur dans les sociétés africaines en général, et akan d'Assôkô en particulier -- La mise en gage -- État de la question, problématique, plan -- Chapitre préliminaire. Sources et approche méthodologique -- Les récits de voyage d'Assôkô, et la méthode de leur exploitation adoptée -- Les sources écrites françaises d'Assôkô des XVIIe-XVIIIe siècles -- Méthode d'utilisation des relations de voyage d'Assôkô pour l'écriture de l'histoire des sociétés éotilé et essouma à l'époque précoloniale -- Les sources orales -- Méthode de collecte des données orales -- La curiosité et la patience -- L'intelligence, la discrétion et la maîtrise de soi -- Analyse et exploitation des sources orales recueillies -- Les sources écrites secondaires ou générales et archéologiques -- Les sources écrites de la période précoloniale -- Les sources écrites de la période coloniale et archéologiques -- Pt. 1. Les fondements de la valorisation du territoire d'Assôkô : espace, social, culturel -- L'occupation des espaces -- Les sites d'occupation des habitants d'Assôkô, le rituel d'attribution de l'espace du fort Saint-Louis -- Les sites d'installation des Éotilé et des Essouma, et les rapports entre ces deux peuples -- Les règles de l'appropriation de la parcelle du terrain du fort Saint-Louis en 1701 -- L'architecture des habitats, le cadre des villages d'Assôkô -- Construction de cases sur pilotis sur les îles par les Éotilé et de cases basses sur la terre ferme par les Essouma -- La répartition des cases du village essouma de l'île Assôkô en cinq quartiers -- La famille chez les peuples d'Assôkô -- Le mariage coutumier -- Les formalités des alliances matrimoniales en pays Assôkô -- La polygamie et l'adultère -- La naissance des enfants et leur éducation -- La sortie publique du nouveau-né à sa naissance et le choix des noms -- Les femmes d'Assôkô peu fécondes -- Dix ou douze ans : l'âge d'apprentissage à gagner sa vie -- Pratiques médicinales et funéraires -- Divinations, exorcisations, plantes médicinales -- Divination et exorcisation des mauvais esprits, causes de maladies et de malheur -- L'usage des plantes médicinales par les féticheurs pour le traitement des malades -- De l'annonce d'un décès à la mise en bière -- La diffusion de la nouvelle d'un décès et les pleurs rituels -- La préparation du corps des défunts, son exposition et le contenu du cercueil -- L'enterrement des défunts, les funérailles, la succession, le veuvage -- L'enterrement des défunts et les funérailles -- La succession, le veuvage -- Les croyances religieuses des habitants d'Assôkô -- L'Être suprême, les génies -- La foi des habitants d'Assôkô et autres Noirs en un Dieu unique géniteur des génies -- La transmission en ligne patrilinéaire du culte des génies -- L'existence d'une multitude de génies : collectifs, particuliers et de l'espace villageois -- Les totems en l'honneur des génies -- Le culte de l'Être suprême et des esprits de la nature -- L'invocation de l'Être suprême tous les matins au bord de la lagune ou de la mer -- Divers jours de l'année consacrés à la vénération des esprits de la nature -- Le culte des esprits des ancêtres, les regards des voyageurs européens sur les pratiques religieuses des habitants d'Assôkô -- La pratique de libations et d'offrandes aux âmes des défunts -- Débats religieux entre Godefroy Loyer et les habitants d'Assôkô -- Pt. 2. Un système économique fondé sur la spécialisation et l'échange -- Les activités de pêche -- L'importance de la pêche en lagune pour le peuple éotilé et les types d'engins utilisés -- La pêche en lagune : activité dominante et richesse des Éotilé -- Les instruments de pêche : filets végétaux, hameçons, dards, pièges ou clôtures végétales -- La confection de pirogues à Assôkô -- Les différents types de pêche éotilé -- La grande pêche : pêche nocturne de 3o ou 40 compagnies de pirogues -- La petite pêche : pêche de trois à cinq personnes dans une pirogue -- L'agriculture, les travaux ménagers et l'artisanat -- Les travaux champêtres et ménagers -- L'extraction du vin de palme -- Les cultures vivrières à Assôkô -- Les occupations ménagères -- Les activités artisanales -- La production locale de vêtements -- Le travail du métal -- La fabrication de l'huile de palme, du sel et des ustensiles -- Les activités commerciales -- Le commerce maritime -- Le commerce intervillage -- Le commerce à longue distance -- Les monnaies d'échange -- Pt. 3. Les institutions monarchiques des peuples d'Assôkô -- Le conseil autour des sièges -- Les clans royaux, la question de l'interrègne chez les Éotilé -- Les Éotilé et les Essouma : la même famille royale Amotians -- Coucrocou, un esclave à la tête de la royauté éotilé -- Le roi et ses collaborateurs -- Les quatre chefs des "Pescheurs", les Baboumets et les Brembis -- Les symboles du pouvoir chez les peuples d'Assôkô -- Les attributs du pouvoir portés par les serviteurs des dignitaires du royaume -- Le chasse-mouche -- Le parasol -- Le cornet ou la trompette -- Les tambours -- Le bâton reconnu de tous les sujets du roi -- Les sabres -- Les insignes du pouvoir en contact avec le corps des dignitaires -- Les ornements -- Le hamac -- Le trône royal -- Les moyens de défense territoriale et de régulation e la vie sociale en pays Assôkô -- L'Ofnon ou viceroy, les gouverneurs, et les groupes de fa -- L'Ofnon ou viceroy -- Les gouverneurs ou capessaires -- Les groupes de fa -- Les généraux -- L'art de la guerre en pays Assôkô -- L'importance numérique d'une armée temporaire -- La dimension rituelle de la guerre -- Les instruments de musique de chaque division armée -- La nature de l'armement. -- La justice invisible et visible dans la régulation de la vie sociale en pays Assôkô -- Les fétiches et les serments -- Les palabres publiques : procédure et organisation des séances -- Les différentes formes de condamnation des manquements sociaux.
ISBN
9782846546102 ((paperback))
Statement on language in description
Princeton University Library aims to describe library materials in a manner that is respectful to the individuals and communities who create, use, and are represented in the collections we manage. Read more...
Other views
Staff view

Supplementary Information