Surcouf : le tigre des mers / Dominique Le Brun.

Author
Le Brun, Dominique [Browse]
Format
Book
Language
French
Published/​Created
  • Paris : Tallandier, [2022]
  • ©2022
Description
328 pages : illustrations, maps ; 21 cm

Details

Subject(s)
Summary note
"Cinquième "Robert" d'une lignée de navigateurs, pêcheurs, armateurs ou négociants malouins, Surcouf le corsaire (1773-1827) devient une véritable légende à moins de trente ans. Dans ce récit vivant, l'écrivain de Marine Dominique Le Brun démêle enfin le mythe de la réalité. Il nous fait découvrir l'histoire truculente d'un gamin qui ne vibre que pour la mer. Si ses toutes premières navigations furent sur des négriers, il s'illustre très vite dans la guerre de course. Audacieux et fin stratège, il s'empare, avec sa légère corvette, d'un vaisseau colossal se battant à un contre quatre ! Le Tigre des mers, comme le surnomment les dirigeants de la Compagnie britannique des Indes orientales, règne dès lors sur le Bengale avec une agilité maritime et combative exceptionnelle. En cinq ans et huit mois, sillonnant l'océan Indien en tous sens, le redoutable corsaire capture une cinquantaine de navires, anglais pour la plupart. Fortune faite, il s'établit à Saint-Malo comme armateur et négociant, demeurant néanmoins un homme d'action. Car aux heures glorieuses de l'Empire succèdent des temps plus sombres - l'invasion du pays, la Restauration, les Cent-Jours, le retour de Louis XVIII, l'avènement de Charles X... -, autant de périodes au cours desquelles Surcouf manifeste son engagement, son patriotisme et son goût inépuisable pour le panache."--Page 4 of cover.
Notes
Includes glossary.
Bibliographic references
Includes bibliographical references (pages 315-320).
Contents
  • 1. Avant Robert Surcouf, quatre générations de marins malouins. Saint-Malo, 1645-1773
  • Les surcouf ont des vikings pour ancêtres
  • Gens de mer dès la première génération
  • La prospérité malouine tient aux négociants plus qu'aux corsaires
  • À l'origine de la fortune familiale : Robert Surcouf de Maisonneuve
  • L'époustouflante réussite de Robert Surcouf n°3
  • Quand les Surcouf affrontent le déclin malouin...
  • Charles Joseph Surcouf (1739-1813), père de Robert le corsaire
  • 2. Un gamin turbulent, avide de prendre la mer. Saint-Malo, décembre 1773-octobre 1788
  • Tout enfant, Robert Surcouf est pris de passion pour les corsaires
  • Turbulent, infatigable, le petit Robert désespère ses parents
  • Robert Surcouf échappe au petit séminaire
  • À bord du brick le Héron, un mousse exemplaire
  • Robert Surcouf se fait l'élève attentif du capitaine Héron
  • L'initiation à l'art de démancher et de dégolfer
  • Des pirates barbaresques s'attaqueront-ils au Héron ?
  • Les frères Surcouf se retrouvent à l'escale de Saint-Malo
  • 3. Sur l'océan Indien, une odyssée pour apprentissage. L'Aurore, le Saint-Antoine, le Charles, le Saggon, mars 1789-septembre 1791
  • À bord de l'Aurore, un premier voyage au long cours...
  • Au sud de l'Afrique, le matelot Surcouf affirme son sens marin
  • L'Isle-de-France, un petit paradis pour les marins bretons
  • Le voyage se poursuit vers Pondichéry
  • Au Mozambique, Surcouf vit son premier voyage de traite
  • Cauchemardesque naufrage devant l'île de Mozambique
  • Robert Surcouf accomplit son premier exploit maritime
  • L'incroyable odyssée du Saint-Antoine à travers l'océan Indien
  • À Pondichéry, Robert Surcouf croise son frère Charles sans le savoir
  • Lieutenant sur la Revanche : Surcouf monte en grade
  • 4. Robert Surcouf reçoit le baptême du feu. La Bienvenue, le Navigateur, la Créole, l'Hirondelle, août 1792-août 1795
  • À Saint-Malo, les heures troubles de la Révolution
  • En quête d'un embarquement sur un bâtiment corsaire
  • Un combat sanglant comme baptême du feu
  • Robert Surcouf, capitaine d'un brick négrier
  • Un épisode majeur du mythe Surcouf
  • 5. Sa première campagne corsaire fait de Surcouf un héros national. L'Émilie, août 1795-septembre 1797
  • Une lettre de marque interprétée très librement
  • L'Émilie est supposée accomplir un voyage marchand
  • Aux îles Seychelles, Surcouf se transforme en corsaire
  • Une première prise réussie par surprise
  • Le Triton, premier exploit corsaire de Surcouf
  • Une victoire cependant embarrassante
  • Les prises de L'Emilie sont confisquées au profit de la République
  • Surcouf revient en France pour plaider sa cause
  • L'avocat Pérignon fait accéder Robert Surcouf au rang de héros national
  • Maître Pérignon développe une argumentation habile
  • L'avocat fait évoluer le dossier du judiciaire au législatif
  • Pérignon impose une approche nouvelle de la guerre de course
  • 6. Les corsaires français paralysent le trafic maritime anglais en Inde. La Clarisse, août 1798-février 1800
  • Robert Surcouf choisit son frère Nicolas pour second capitaine
  • Les premiers bords de la Clarisse : une prise en main délicate
  • L'armement de la Clarisse est rentabilisé avant d'avoir atteint l'océan Indien !
  • Aux Mascareignes, Surcouf se heurte de nouveau aux autorités
  • La Clarisse appareille pour une première croisière prometteuse
  • Victorieux mais destructeur, le combat de Sosso oblige à revenir à l'Isle-de-France
  • La Clarisse, canonnée par les batteries de la Réunion !
  • À Java, Robert Surcouf est sauvé par son foulard rouge
  • Dans le détroit de la Sonde, un début de croisière prometteur
  • En chasse sur les Brasses du Bengale
  • Surcouf se fâche très fort avec le capitaine corsaire Dutertre
  • Chaude alerte avec la rencontre de la frégate Seille
  • Le nouveau siècle commence bien
  • De retour à l'Isle-de-France, Surcouf s'oppose de nouveau au gouverneur
  • 7. Avec la prise du Kent, Surcouf devient une légende vivante. La Confiance, février 1800-avril 1801
  • Surcouf, capitaine du plus beau de tous les bâtiments corsaires
  • Et toujours cette rivalité avec le corsaire lorientais Dutertre...
  • Surcouf expérimente une route nouvelle vers le détroit de la Sonde
  • Croisière interrompue dans le détroit de la Sonde et relâche aux Seychelles
  • Sur les Brasses du Bengale, la Confiance s'impatiente
  • Quelques chaudes alertes surviennent avant qu'enfin, la chance tourne
  • L'incroyable histoire de la prise du Kent
  • Un duel au canon précède l'abordage
  • La vérité de Drieu et les exagérations de Garneray
  • La prise du Kent entre dans la légende
  • Reste à ramener la prise au Port-Louis...
  • La Confiance ne repart pas en course mais revient en France
  • Le blocus anglais est forcé de justesse
  • 8. Fortune faite, Robert Surcouf fonde une famille. Saint-Malo, mai 1801-mars 1807
  • Robert Surcouf sur le point de reprendre la mer ?
  • Et pourtant, toujours sus à l'Anglais
  • Robert Surcouf, père de famille et négociant avisé
  • Robert Surcouf est mandé par Bonaparte pour consultation
  • Surcouf, armateur de corsaires : la Caroline
  • Surcouf arme une véritable flotte corsaire
  • Un jour apparaît la nécessité de retourner à l'Isle-de-France
  • 9. Retour en océan indien : la tête de Surcouf est mise à prix. Le Revenant et le Charles, mars 1807-février 1809
  • Sur le Revenant, en route pour les Mascareignes
  • L'étrange rencontre des négriers américains : comment trier le vrai du faux ?
  • Robert Surcouf retrouve l'Isle-de-France
  • Une augmentation de capital s'impose
  • La première croisière commence par une collision
  • Du riz pour l'Isle-de-France
  • Sur l'île de Cheduba, une relâche aventureuse
  • Après quatre mois de croisière, l'équipage est épuisé
  • Robert Surcouf débarque du Revenant
  • Seconde croisière du Revenant : la prise du Conceçao y Sao Antonio
  • Surcouf entre en conflit ouvert avec le gouverneur Decaen
  • Comment revenir en France ?
  • Sur le Charles, à destination de Saint-Malo
  • 10. L'armateur affiche le même panache que le corsaire. Saint-Malo, février 1809-juillet 1827
  • Solder les derniers comptes avec Decaen
  • Pendant ce temps, aux îles Mascareignes
  • Surcouf mène une guerre de course patriotique et coûteuse
  • Le cotre le Renard : l'ancien et le nouveau
  • Un redoutable petit bâtiment corsaire
  • Le Renard emporte la plus sanglante des victoires
  • Avant de pouvoir toucher terre, une horrible odyssée
  • Chez les Surcouf, la vie familiale suit son cours
  • Survient la fin de l'Empire
  • Avec la paix, les affaires reprennent
  • Aux heures délicates de la Seconde Restauration
  • La légende Surcouf, encore et toujours
  • Arrive le temps des disparitions et de la maladie
  • Épilogue
  • La plus célèbre des chansons de marin
  • L'hommage de la marine nationale.
ISBN
9791021047105 ((paperback))
OCLC
1298232589
Statement on language in description
Princeton University Library aims to describe library materials in a manner that is respectful to the individuals and communities who create, use, and are represented in the collections we manage. Read more...
Other views
Staff view

Supplementary Information

Other versions