Princeton University Library Catalog

Le problème du langage chez Kant / par Raphaël Ehrsam.

Author:
Ehrsam, Raphaël. [Browse]
Format:
Book
Language:
French
Published/​Created:
  • Paris : Librairie philosophique J. Vrin, 2016.
  • copyright 2016
Description:
287 pages ; 22 cm.
Series:
  • Bibliothèque d'histoire de la philosophie. Nouvelle série. [More in this series]
  • Bibliothèque d'histoire de la philosophie. Nouvelle série, 0249-7980
Summary note:
"Le motif pour lequel la philosophie du langage, de Kant n'a pas été étudiée jusqu'ici coïncide avec l'hypothèse (erronée) d'une incompatibilité entre philosophie transcendantale et réflexion génétique. Un examen attentif révèle, à rebours, que Kant établit une interrogation sur le langage comme vecteur du développement des capacités cognitives et morales. Posséder des concepts ce que Kant nomme également la "discursivité" ressortit ainsi au fait de maîtriser des signes oraux. Le pouvoir de juger et sa structuration logique se développe conjointement avec l'apprentissage des règles grammaticales. La personnalité et la responsabilité apparaissent en connexion avec l'organisation du discours en première personne. Enfin l'éducation morale et la représentation convenable des devoirs par l'enfant supposent l'expérience de l'injonction, ainsi que les pratiques de la description et du dialogue."--Page 4 of cover.
Bibliographic references:
Includes bibliographical references (pages 265-277) and index.
Contents:
  • Les lectures critiques -- Un thème radicalement absent ? -- Un thème incompatible avec la philosophie transcendantale -- Les lectures bienveillantes -- Un thème implicite ? -- Des percées lacunaires? -- Un thème complémentaire? -- Les lectures maximalistes -- La lecture sémantique de Wolfram Hogrebe -- Une théorie générale de la communication ? La lecture de Josef Simon -- Kant, penseur du langage : de la nécessité d'un retour aux textes -- Un thème présent sans solution de continuité -- Apprentissage et rôles génétiques du langage -- Remarque méthodologique -- Remerciements -- 1. Situation architectonique des rôles génétiques dévolus au langage -- De l'idée d'une incompatibilité entre philosophie transcendantale et enquête génétique -- Structure de l'argument en faveur de l'incompatibilité -- L'a priori et l'inné -- Les représentations a priori sont acquises -- L'enquête génétique n'est pas une généalogie des significations, mais une explication de la possession des concepts -- Voies des enquêtes génétiques -- L'analogie biologique : qu'est-ce que "l'épigenèse de la raison pure"? -- Innéisme formel et réflexion -- L'analogie juridique de "l'acquisition originaire" -- Une objection possible -- Retour synthétique sur les débats autours des lectures psychologiques de la Critique -- 2. L'auditif et le conceptuel -- Le modèle expressif-communicationnel et la pensée présémiotique des sourds -- Descartes et la pensée sourde : un "très fort argument" -- Port-Royal et l'établissement du modèle expressif-communicationnel -- Pérennité du modèle dans les premières théories empiristes de la surdité -- Du modèle ampliatif au modèle corrélationnel : la question des capacités des sourds -- Figures du modèle ampliatif-extensionnel, de Locke à Sulzer -- Buffon et le "sourd de Chartres" : prémisses du modèle corrélationnel -- La nécessité des signes : hésitations sur le statut des sourds chez Condillac -- Les éducateurs des sourds au croisement des modèles -- Amman, Heinicke et le modèle ampliatif-extensionnel -- L'abbé de l'Epée, entre Port-Royal et Condillac -- Kant et le modèle corrélationnel -- Un nouveau problème : les propriétés respectives des divers types de signes -- L'audition et l'esprit -- L'ouïe et le raison dans les Vorlesungen : remarques sur la formation des thèses kantiennes -- Deux objections -- 3. Grammaire et structuration de la pensée -- L'idée philosophique de la grammaire : histoire d'une transition de Port-Royal à Kifenigsberg -- La philosophie de la grammaire à Port-Royal -- Derechef, de la pérennité de l'analyse cartésienne chez Locke -- Du passage au second plan de l'idée de grammaire chez Leibniz -- De la disparition de la grammaire générale chez Spinoza et Hume -- Géographie et histoire de la grammaire après Condillac -- De la réception par Kant des dispositifs théoriques décrits : quelles médiations ? -- Kant : la grammaire et son apprentissage -- De la contingence partielle des règles linguistiques -- La corrélation langage-pensée comme source de l'assomption kantienne de l'idée de grammaire générale -- La distinction forme/matière, clé de la conception kantienne de la grammaire -- L'analyse de la copule
  • Les indices supplémentaires -- De l'originalité du concept kantien : la grammaire sans l'ontologie -- Apprentissage linguistique et réflexion grammaticale -- Remarques sur une occurrence du concept de "grammaire" dans le corpus publié du vivant de l'auteur -- 4. Discours en première personne et personnalité -- Discours en première personne et personnalité de Descartes à Kant -- Le cogito et la première personne -- L'analyse du pronom personnel "je" à Port-Royal -- L'éloge de la première personne chez Condillac -- La critique de l'assise conscientielle du discours en première personne chez Locke et Hume -- Kant et la première personne -- Un problème de cohérence interne -- La reprise kantienne de la thèse de Hume -- La question de la première personne dans la "Déduction transcendantale" -- L'unité de l'aperception comme condition transcendantale de l'expérience -- Interpréter la thèse de l'unité synthétique de l' aperception -- La première personne dans la "Déduction transcendantale" -- La révolution de la première personne -- Le pronom "je" comme auxiliaire de la réflexion sur soi dans la décennie 1770 -- Le pronom comme opérateur de la réflexion sur soi à partir de 1780 -- 5. Injonction, description et dialogue : du langage dans l'éducation morale -- L'énonciation des commandements contre l'immédiateté du sentiment -- Les théories du sentiment moral et le statut du discours -- Kant et les théories du sentiment moral -- Du caractère formulaire de la rationalité pratique -- Les tournures impératives -- Les compléments des tournures impératives -- Formulation des règles et jugement sur les cas : contre l'imitation des exemples et la restriction de la moralité aux actions externes -- L'énonciation des principes contre l'insuffisance des exemples -- Locke : les exemples observés, sources des idées morales -- La critique épistémique des exemples et le discours comme site de la clarté et permanence des principes : de Locke à Condillac -- Kant, de la critique épistémique à la critique pratique des exemples ? le discours comme site de la pureté des principes -- Apprendre à agir, apprendre à juger l'action -- Apprendre à agir par l'imitation et l'habitude -- L'exercice du jugement contre l'imitation et l'habitude chez Kant -- L'apprentissage des formules du devoir est-elle mécanisante ? -- La vocalité de la conscience morale, de l'extériorité à l'intériorité -- La mécanisation résulte seulement d'un usage trop précoce du discours moral -- Méthode érotématiqu'e et autonomie -- 6. Acquisition individuelle de langue et apparition du langage dans l'espèce -- Comment l'individu apprend une langue -- Les théories de l'apprentissage liriguistique avant Kant -- L'importance de la tradition -- Apprendre à parler une langue -- De l'absence d'innéité de la langue à la question de l'origine du langage -- Le problème de l'invention historique des langues -- Au siècle de l'origine du langage -- Le refus kantien de toute solution surnaturelle -- Kant et le cercle de Süssmilch -- Critique de la thèse théologique -- L'insuffisance des explications mécaniques de la faculté de parler -- L'intérêt de Kant pour les facteurs mécaniques du développement des langues
  • L'apparition de la faculté linguistique n'est pas purement mécanique -- Le modèle, épigénétique appliqué à l'invention des langues : facteurs internes, facteurs externes et développement.
Subject(s):
ISBN:
9782711627219 (pbk.) :
Other views:
Staff view